Accueil - Radio Cosmopolite

Winamp, iTunes Windows Media Player Real Player QuickTime Web Proxy
Go to content

Main menu:

Interview with Dugue Dumond
on Bizlynks TV Network




Yveline Alexandre
Mrs. Autism



Doug in the morning show
Samedi 9am-11.00am



Haïti-Santé : Poursuite de la grève à l’Hôpital universitaire de la Paix

samedi 8 septembre 2018

P-au-P, 6 sept. 2018 [AlterPresse] --- Le Syndicat des employés de l’Hôpital universitaire de la Paix annonce la poursuite de la grève, entamée dans cet établissement sanitaire à Port-au-Prince depuis bientôt une semaine.

Par cette grève, les employés entendent dénoncer la gabegie administrative qui prévaudrait au sein de l’institution.

La corruption qui émergerait au sein de l’Hôpital universitaire La Paix empêcherait son fonctionnement, déplore Patrick Destiné, président du syndicat, dans une entrevue accordée à l’agence en ligne AlterPresse, le jeudi 6 septembre 2018.

Il critique la disparition de matériels et d’équipements au centre hospitalier.

« Récemment, entre 12 et 15 incubateurs ont disparu. Tandis qu’auparavant, des milliers de dollars ont disparu sans compter deux réfrigérateurs servant de conserve pour les médicaments », dénonce-t-il.

Les dirigeants de l’hôpital sont responsables de cette dérive, seul leur départ peut aboutir à la levée de la grève, affirme-t-il.

Rosalina Assad et Georges Guillaume, respectivement directrice et administrateur de l’Hôpital universitaire La Paix, doivent partir pour favoriser la levée de la grève, insiste Lévy Milot Félix, président des syndicats des employés des hôpitaux publics.

Il fustige l’attitude de la directrice de l’Hôpital qui est restée indifférente face aux nombreuses pertes enregistrées dans ladite institution sanitaire.

« L’Etat doit sanctionner les coupables et c’est pourquoi nous allons faire venir un juge de paix pour effectuer un constat et ensuite déposer le dossier devant le commissaire du gouvernement », exige-t-il. [rsc emb apr 07/09/2018 09 :50]

Haïti-Politique : Me Michel André dénonce une manœuvre politique supposée pour calmer la mobilisation autour du dossier PetroCaribe

vendredi 7 septembre 2018

P-au-P, 6 sept. 2018 [AlterPresse]--- La promesse de la Cour supérieure des comptes et du contentieux administratif (Csc/ca) de rendre en janvier 2019 son rapport sur le dossier de dilapidation présumée des fonds PetroCaribe constituerait une manœuvre politique pour calmer la mobilisation autour de ce dossier.

L’avocat et militant politique Michel André s’est exprimé ainsi, lors d’une conférence de presse, le mercredi 6 septembre 2018, et à laquelle a pris part un journaliste d’AlterPresse.

Depuis plusieurs semaines, l’affaire PetroCaribe fait la une de l’actualité, suite à une mobilisation citoyenne appelant à faire la lumière sur le dossier.

Ce mouvement citoyen débuté sur la toile s’est poursuivi dans les rues de Port-au-Prince, des villes de provinces et dans la diaspora.

Par ailleurs, Michel André en a profité pour critiquer l’octroi par la Csc/ca d’un certificat de décharge à l’épouse de l’ancien président Martelly, Sophia Saint Rémy Martelly.

Le conseiller de ladite Cour, Fritz Robert Saint-Paul, s’est lancé, dit-il, dans une opération de communication politique sur un dossier dont il a la charge, en dehors de toute éthique.

Il assimile cette démarche à une dérive qui met en péril la crédibilité de la Cour.

Saint-Paul avait rejeté les propos de Me. Michel André en rappelant que la Cour avait rendu un arrêt en faveur de Sofia Martelly en 2015, à la suite d’un audit de sa gestion à la tête de la Commission nationale de lutte contre la faim et la malnutrition (Colfam), sous l’administration de Michel Martelly, son époux.

« C’est une catastrophe académique et juridique car trois des quatre motifs qui supportent cet arrêt disent que Sophia a mal géré Colfam. Donc, il y a contradiction entre les motifs et la décision elle-même, il y a absence de base légale. On a donné décharge à Mme Martelly sans aucune enquête », fustige André. [mff emb apr 06/09/2018 12 :30]
Haïti/A la une sur AlterRadio 106.1 FM -
Des députés voudraient de nouveaux changements dans l’équipe
gouvernementale du premier ministre nommé Jean Henry Céan
Cabinet ministériel, députés, manifestations, dette PetroCaribe, dilapidation, trésor public,
parquet, blanchiment, volatilité

lundi 10 septembre 2018

P-au-P., 09 sept. 2018 [AlterPresse] --- A la une sur AlterRadio 106.1 FM et en ligne (alterradio.org) :

Des députés voudraient de nouveaux changements dans l’équipe gouvernementale du premier ministre
nommé Jean Henry Céant, sans quoi le vote de sa déclaration de politique générale ne serait pas garantie.

Des milliers de personnes issues de diverses communes de la zone métropolitaine ont marché à Port-au-Prince
le dimanche 9 septembre pour exiger, à nouveau, des comptes sur le dossier de dilapidation des fonds PetroCaribe.
Cette fois, barricades et dispersion de la foule par la police.

L’entrepreneur Réginald Boulos demande par lettre au président Jovenel Moïse d’arrêter tout remboursement au Venezuela
de la dette PetroCaribe, qui affecte grandement le budget national.

En plus des 3.8 milliards de PetroCaribe, plus de 4 milliards de dollars ont été dilapidés au niveau du trésor public durant les
10 dernières années, relève l’économiste Eddy Labossière.

Le citoyen Osner Richard, nommé ministre dans le nouveau gouvernement, puis remplacé en raison de sa nationalité étrangère,
sera interrogé le 12 septembre par le commissaire du gouvernement Clamé Ocname Daméus.

La Fondation Je Klere salue la décision du juge d’instruction Jean Wilner Morin d’envoyer le nommé Jacques Anthony Nazaire et
deux responsables de la Fondation Aristide pour la Démocratie, Mirlande Liberus Pavert et Toussaint Hilaire, par-devant un tribunal
criminel pour blanchiment d’argent.

La Sous-Secrétaire générale aux opérations de maintien de la paix de l’ONU, Bintou Keita, alerte le Conseil de sécurité, sur la « volatilité »
de la situation en Haïti et met en garde contre le risque « élevé » de « troubles majeurs » dans le pays.

Ces thèmes font la une sur AlterRadio, principalement à notre journal créole Vennkatrè, diffusé à 4 :00 AM, 5 :00 AM, midi, 6:00 PM et 10 :00 PM
et à minuit. AlterRadio, sur 106.1 FM, alterradio.org, TuneIn, AudioNow et d’autres plateformes. [09/09/2018 20:00]


Haïti-Corruption : Un procès PetroCaribe « en bonne et due forme »,
souhaite l’économiste Eddy Labossière
En plus des 3.8 milliards de PetroCaribe, plus de 4 milliards de dollars
dilapidés au niveau du trésor public en dix ans
samedi 8 septembre 2018



P-au-P, 7 sept. 2018 [AlterPresse] --- L’économiste Eddy Labossière encourage la tenue d’un procès
« en bonne et due forme », concernant la dilapidation présumée des fonds PetroCaribe, dans laquelle
sont soupçonnés d’implication plusieurs hauts fonctionnaires du pays.

Il faut préparer un bon dossier pour que des sanctions soient prises contre les personnes jugées coupables
dans ce dossier, recommande Labossière, invité à l’émission TiChèzBa, animée par Gotson Pierre, et prévue
pour être diffusée les samedis 8 et dimanche 9 septembre 2018 sur la station AlterRadio 106.1 FM et alterradio.org
(samedi : 7:00 am, 3:00 pm ; dimanche : 7:00 am, 1:00 pm, 5:00 pm).

Avant de se présenter devant les juges et tribunaux avec un dossier pareil, on doit d’abord s’atteler à remonter la trace
des dépenses, sinon l’affaire est foutue, prévient-il.

Ceci éviterait que la tenue du procès PetroCaribe ne débouche sur la libération des principales personnes impliquées
dans la mauvaise gestion de ces fonds.

En ce sens, Labossière appelle la Cour supérieure des comptes et du contentieux administratif (Csc/ca) à enlever du
dossier la dimension politique.

Il convient, selon lui, de distinguer au départ les rôles et le niveau de responsabilité des comptables de fait, ordonnateurs
et comptables publics concernés par cette affaire de dilapidation de plus de 3 milliards de dollars.

Trop d’émotion entoure le dossier PetroCaribe

Ce dossier qui pourrait être un point de départ dans la lutte contre la corruption, doit également être adressé avec moins
d’émotion, estime l’économiste..

Il encourage à porter le dossier PetroCaribe par devant l’Unité centrale de renseignements financiers (Ucref) et l’Unité
de lutte contre la corruption (Ulcc) ainsi que le Groupe d’action financière (Gafi) pour retracer les fonds en question.

https://www.facebook.com/alterpresse/videos/260697798117528/

L’inspection générale des finances, sous tutelle du Ministère des finances devrait se prononcer sur le dossier parce qu’elle s’occupe aussi des comptes du trésor public, fait-il remarquer, tout en appelant à un approfondissement du dossier PetroCaribe.

« C’est une bonne chose que la Nation commence à demander des comptes ».

Les 14% des allocations budgétaires allouées à la dette extérieure liée au programme PetroCaribe constituent un crime, à cause du déficit budgétaire qu’elles entrainent, déplore l’économiste.

Il exhorte la Cour supérieure des comptes à refaire les audits déjà réalisés en rapport à la mauvaise gestion de l’argent de PetroCaribe, puis à transmettre les résultats de son rapport à l’Ucref et l’Ulcc, pour que ces dernières puissent aider à retracer les transactions financières au niveau des banques.

Les élites intellectuelles doivent guider les citoyennes et citoyens qui sont en train de demander des comptes, invite-t-il, soulignant combien Haïti à une tradition de corruption.

En plus de PetroCaribe, durant les dix dernières années, les pertes au niveau des comptes du trésor public pourraient être évaluées à plus de 4 milliards de dollars.

Deux rapports au parlement ont indexé plusieurs hauts fonctionnaires dans la dilapidation des fonds du programme PetroCaribe dont le dossier est à l’étude au niveau de la Csc/Ca pour approfondissement.

Depuis plusieurs semaines, un mouvement citoyen #PetroCaribeChallenge débuté sur la toile s’est intensifié dans les rues de Port-au-Prince, des villes de provinces et dans la diaspora haïtienne pour demander de faire la lumière sur le dossier. [emb gp apr 08/09/2018 17 :45]

Ayiti : Pledwaye pou yon pwogram nasyonal alfabetizasyon

samedi 8 septembre 2018

Deklarasyon Regwoupman edikasyon pou tout moun (Rept) pou jounen Entēnasyonal
Alfabetizasyon 8 septanm 2018 Dokiman sa a vin jwenn AlterPresse 7 septanm 2018

Pou jounen entėnasyonal Alfabetizasyon ane sa a, Regwoupman Edikasyon
pou Tout Moun (REPT) manifeste solidarite l avėk tout moun ki pa rive
jwi dwa yo genyen pou jwenn edikasyon, patikilyėman Jenn yo ak
Granmoun yo.

Depi nan lane 2000, pifó gouvėnman sou latē, pami yo LEta ayisyen, te
pwomēt edikasyon pou tout moun . Yo te pwomėt pou redwi nēt kantite
moun ki pa konn li ak ekri. Jouk jodi a toujou genyen 775 milyon moun
ki pa konn li ak ekri. Plis pase detye (2/3) nan yo se fanm.

Nan peyi a, nou genyen ant 1 milyon 500,000 ak 2 milyon 500,000 moun
ki ka konn li ak ekri selon dokiman LEta ak gouvėnman ayisyen an. Yo
bay tou, pousantaj anviwon 30 % ak 46 %, analfabēt. Pifó se fanm.
Akóz move kalte sistėm edikasyon peyi a, malgre gen plis timoun ki ale
lekól, gen yon bann timoun ki pa rive aprann nosyon elemantė ki
andedan pwogram alfabetizasyon, ale wė pou yo ta rive devlope kapasite
sosyal, kapasite rezonman ak analiz.

REPT ap pwofite di : pou amelyore sitirasyon ledikason an nan peyi ,
li endispansab pou LEta pran tout responsabilite li. Li endispansab
pou nou devlope lang matēnel nou an, kreyól ayisyen an kòm lang
anseyman epi devlope materyēl edikasyon nan lang kreyól la. Li
endispansab tou pou genyen anseyant ak anseyan ki gen bon kondisyon
travay.

Malgre siyati, nan lane 2015, Ajennda Edikasyon 2030 ki gen objėktif
pou tout moun rive pou pi piti nan 9vyēm ane fondamantal,
alfabetizasyonn ak edikasyon jenn ak granmoun nan peyi a toujou pa
jwenn konsiderasyon bó kote LEta ak gouvēnman ayisyen. Yo pa gen
okenn politik ofisyėl nan alfabetizasyon. Yo pa gen okenn Plan
nasyonal. Pa gen kourikoulóm moun konnen. Yo pa mete lajan nan bidjē
peyi a pou envėsti nan travay alfabetizasyon nan peyi a.

Poutan, sitiyasyon analfabetis la se yon enjistis sosyal. Se yon
vyolasyon dwa moun. Anplis se yon kwók ki redwi kapasite moun yo pou
yo devlope tėt yo ak sėvi peyi a, kòm sitwayėn ak sitwayen.
REPT ap di ankò, alfabetizasyon se dwa fondamantal moun.

Alfabetizasyon se yon angrē. pou ede moun jwenn lót dwa yo genyen .
Alfabetizasyon esansyėl pou otonomi moun, pou moun granmoun tėt yo,
pou byenēt moun, pou egalite nan mitan fanm ak gason, pou konbat
inegalite, diskriminasyon, pou lasante ak pou bon jan patisipasyon
politik..

Poutėt sa, REPT, mande pou LEta pran tout dispozisyon pou reyalize yon
resansman sou moun ki pa konn li, ekri ak kalkile, sou moun ki
koumanse ale lekól men ki vin analfabėt, sou nivo ak bezwen edikasyon
popilasyon ak karakteristik sosyal ak ekonomik li.

REPT mande pou LEta ak gouvenman ayisyen defini yon politik Edikasyon
Jenn ak granmoun ak yon pwogram nasyonal alfabetizasyon ki fėt avēk
patisipasyon tout sektė ki enterese bay konkou yo. Fók yo bay
patisipant ak patisipan posibilite pou yo kontinye devlope kapasite yo
avēk edikasyon nn nivo fondamantal ak segondė, aavēk fòmasyon teknik
ak pwofesyonėl, fómasyon politik, fómasyon nan domėn ekonomik,
fómasyon nan nouvēl teknoloji enfómasyon ak kominikasyo.

REPT lanse apėl pou nou angaje nou, pou peyi a pa gen moun ki pa konn
li ak ekri.

Ann mete men pou LEta ak gouvenman ayisyen respėkte angajman li pran
devan pēp ayisyen an ak angajman li pran nan kad Ajennda edikasyon
2030 la.

William Thėlusmond (CRAD)
Kòdonatė Jeneral

Svetlana Alexandre
Sekretē Jeneral



1 comment
Average Vote: 115.0/5


Dugue Dumond
2017-12-23 21:01:55
Good job
 
Copyright 2015. All rights reserved.
Back to content | Back to main menu